Lexique des tissus

Lexique des tissus

Alcantara

Alcantara:   Tissu uni de qualité, à l’aspect daim, fabriqué en Italie à partir d’une micro-fibre mise au point au japon.
Il allie des qualités de douceur à une extrême facilité d’entretien – lavable en machine à 40 °, il peut être nettoyé à sec avec du perchloréthylène.
Il existe en 3 versions : non toilé, doublé ou tapissé d’une sous-couche de mousse. Disponible en 80 coloris, il convient pour la tenture murale, les rideaux et le sièges.

Boutis
Boutis

Boutis: C’est à l’origine une indienne finement piquée et matelassée, utilisée en mode par les élégantes provençales. Devenus couvertures, on les empilait sur les lits.
Maintenant , les boutis se posent sur les canapés, les tables; ils donnent un air de charme aux maisons de campagne.

Coutil

Coutil: Fine toile de coton bise et blanche, tissée serrée, qui sert à recouvrir sommier, matelas, polochon et oreiller. Ses rayures particulières ( deux larges bandes séparées par trois lignes minces) ont un aspect décoratif intéressant. Il peut faire une excellente tenture mural. Utilisé tel quel en rideau, il s’adapte aussi sur les canapés à qui il donne un air contemporain.
Sa solidité en font un modèle de base indémodable. Aujourd’hui, le coutil existe chez plusieurs éditeurs qui en augmentent la gamme de couleurs.

Damas

Damas: Ce magnifique tissage de soie à ramages est originaire de Syrie et évoquait l’acier changeant fabriqué à Damas, qui lui a donné son nom.
Importé en Europe dès le XV siècle, il est monochrome et réversible et convient à un décor classique. Son apparence mate et brillante le prédestine à un genre fastueux quand il est utilisé pour des canapés, sièges de style ou rideaux.

 

Ecossais

Écossais: C’est un lainage à larges carreaux formés par des lignes verticales croisant des  horizontales et dont les couleurs vives étaient le signe de reconnaissance du clan auquel appartenait l’Écossais qui le portait en kilt. Ce dessin envahit la maison à l’époque victorienne. Aujourd’hui, on utilise dans les chambres des juniors, les bureaux d’homme, les atmosphères « club ». On le trouve imprimé sur coton tissé en laine, ou en plaid.

 

Finette

Finette: La finette est un coton gratté utilisé en doublure de rideau, mais aussi en drap. Son côté duveteux le rend douillet.

 

 

 

Gourgouran

Gourgouran: C’est un tissu à double tissage satin brillant et fin reps, monochrome; ses rayures symétriques, autrefois rebrodées, sont maintenant simples, en viscose et coton. Utilisé en tenture murale ou sur des sièges, c’est un tissu qu’apprécient les décorateurs.

 

 

Indiennes

Indiennes: Premiers imprimés sur coton fabriqués aux Indes et que l’on importait jusqu’au milieu du XVIII siècle. D’une facture exotique, ils s’ornaient de fleurs, de motifs cachemire.

 

 

 

Jacquard

Jacquard: Joseph-Marie Jacquard mit au point en 1801 le métier auquel il a donné son nom et qui permit de réaliser mécaniquement les façonnés, auparavant tissés à la main. Aujourd’hui, un tissu Jacquard est un tissage épais et résistant, en coton, laine, viscose. Sa texture le place au premier rang des tissus pour sièges. Il est orné de dessins géométrique ou floraux.

 

Lampas

Lampas: Cette étoffe de soie venue de perse, richement ornée, comme brodée, est la plus somptueuse de toutes. Elle a atteint son apogée sous Louis XV. Aujourd’hui on l’utilise surtout lors des rénovations de mobilier de château. C’est un tissu orné de grand motifs en relief obtenus avec des fils flottants appuyés sur un armure différente de celle du fond qui possède aussi un décor fait avec des fils de chaîne et de trame.

 

Lin

Lin: Fibre textile obtenue par rouissage, écrue avant blanchissage. Le lin est beau au naturel ou teint. Ses qualités de douceur, d’imputrescibilité en font une fibre noble. Utilisé en linge de maison, pur ou métissé avec du coton, il fait une apparition remarquée dans le tissus d’ameublement.

 

 

 

Moire

Moire: La moire est un textile à effet chatoyant en vagues, obtenu par écrasement et échauffement du tissu lisière contre lisière. Ce textile brillant convient particulièrement aux tentures murales et aux rideaux; en effet, sa fragilité, s’il était tendu sur un siège, lui ferait perdre son aspect, à cause du frottement. Il craint aussi l’eau qui fait disparaître ses effets de brillance. Unis, rayée, ou imprimée, la moire attire immanquablement le regard.

 

Plumetis

Plumetis: Le plumetis est un point de broderie en relief qui orne une étoffe de coton. C’est aussi une étoffe légère en broché mécanique qui imite cette broderie sur tulle ou organdi, avec laquelle on réalise des rideaux.

 

 

 

 

Satin

Satin: D’origine chinoise, étoffe de soie, mat à l’envers et brillante à l’endroit. A l’heure actuelle, le satin est en coton ou en laine.

 

 

 

Soie

Soie: Substance secrétée par le bombyx du mûrier, le fil de soie est le plus noble des matériaux. Tissée depuis fort longtemps, la soie vient de Chine, d’Inde, du Japon. La soie s’adapte à tous les dessins; tissée, imprimée, brodée, plissée, froncée, elle revêt des tons naturellement changeants.

 

 

Taffetas

Taffetas: Née en Chine, cette légère toile de soie a beaucoup voyagé. La Perse lui donna son nom. Fabriqué à Florence et à Bologne au XIV siècle, en France, c’est d’abord à Lyon que le taffetas fut produit. Sont tombé cassant, sont allure changeante parfois, le crissement de ses plis quand on le froisse font le roi des tissus. Les rideaux en taffetas de soie ont un charme irremplaçable. A l’heure actuelle, il existe sur le marché, outre le taffetas de soie, des taffetas de viscose, moins chers, dans lesquels on réalise des stores ou des rideaux.

 

 

Toile de Jouy

Toile de Jouy: Jouy-en-josas est le lieu de naissance, en 1760, de cette fameuse toile, cotonnade imprimée en camaïeu bleu, groseille, sépia, violine, sur fond blanc ou bis. Christophe-Philippe Oberkampf eut l’idée d’installer sa manufacture près des eaux de la bièvre, il fabriquait des toiles ornées de thèmes à la mode à l’époque: scènes pastorales, de mythologie, d’architecture.

 

Velours

Velours: C’est une étoffe rase d’un côté et, de l’autre, couverte de poils dressés, très serrés, retenus par les fils du tissu. Introduite à Lyon en 1636, elle est devenue un classique de la décoration. il y a quelques
vingtaines d’années, on n’imaginait pas un siège recouvert d’autre chose que de velours. Outre les velours de Gênes à grands motifs, les velours gaufrés ou frappés, dont les dessins sont obtenus à l’aide d’un cylindre de cuivre imprimant en relief par écrasement, il existe des velours unis
de soie, de coton, de laine, de mohair, de lin, et une nouvelle génération de velours imprimés. Grâce à la texture du velours, les motifs prennent une profondeur, une lumière inégalables.

Retour à l’Accueil – Pages des FournisseursArticles de Presse